Faits divers

Accident ferroviaire : un jeune compatriote découpé par un train

Ecouter cet article

La jambe droite amputée quasiment jusqu’à la hanche et le pied gauche sectionné au niveau du tibia (avec un bout entre les rails) : c’est dans ce triste état que le corps d’un jeune homme a été retrouvé sans vie, hier 1er avril 2023 sur la voie ferrée, à Owendo.

L’on ne saurait, pour l’instant, dire ce qu’il s’est passé exactement. Toutefois, la Société d’exploitation du transgabonais (Setrag) annonce dans un communiqué qu’une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, afin de déterminer les circonstances exactes de ce nouvel accident ferroviaire.

Il y a bien longtemps qu’un tel incident n’avait plus été enregistré le long de la voie ferrée. Cela est probablement imputable à la stratégie de sécurité mise en œuvre par la société concessionnaire du chemin de fer, à travers la campagne « On ne se mesure pas au train ».

Aussitôt informée de la situation par des riverains, l’entreprise a dépêché rapidement une ambulance et une équipe médicale, en vue d’une prise en charge de la victime. Celle-ci va, malheureusement, décéder au moment d’être acheminée vers un hôpital de la place, informe la direction générale de la Setrag.

Le jeune homme, dont l’identité n’a pas été communiquée, aurait-il tenté un mouvement périlleux à l’arrivée du train à l’endroit où il se trouvait ? Aurait-il été tué, puis jeté sur les rails pour masquer un meurtre ?

Ce sont quelques interrogations qui restent pour le moment sans réponse. Lors de la dernière session criminelle à Libreville, deux jeunes Gabonais avaient été condamnés à perpétuité pour avoir assassiné, en 2014, leur ami avant de déposer son corps sur la voie ferrée.

Laisser un commentaire