Société

Affaire Patrichi Tanasa : La Fondation Sylvia Bongo Ondimba contre-attaque

La Fondation Sylvia Bongo Ondimba nie tout. ©DR

GT 20 juillet 2022 — Dans son procès contre le Ministère public et l’Agence judiciaire de l’État, l’ancien administrateur-directeur général de la GOC, Christian Patrichi Tanassa, a, lors de son interrogatoire à la barre, cité, entre autres, des organisations ayant bénéficié des faveurs financiers de son entreprise. Énumérant, parmi elles, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba(FSBO) pour la famille.

Cette organisation à but non lucratif aurait, selon lui, bénéficié d’un montant de 150 millions de FCFA pour les campagnes «Octobre Rose». Faux, a réagi la FSBO dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

L’entité à vocation sociale assure qu’il ne s’agit que « des allégations mensongères ». À ce propos, ne souhaitant être l’objet de raillerie sur la toile, la Fondation précise que dans le cadre de la campagne «Octobre Rose» visant à renforcer les actions de sensibilisation, de prévention et de dépistage sur l’ensemble du territoire, elle collabore avec de nombreuses entreprises citoyennes qui apportent un appui technique ou financier à ses actions.
Avant d’ajouter que «la Gabon Oil Company participe activement à cette campagne «Octobre Rose» depuis 2014, en organisant la sensibilisation et le dépistage de son personnel féminin. Par ailleurs, poursuit la FSBO, « la GOC a effectué deux dons d’une valeur de 5 millions de FCFA chacun, afin de financer l’achat des consommables nécessaires à la réalisation des activités de dépistage durant les deux campagnes de 2016 et 2018 ».

Face aux accusations de l’ancien A-DG de la GOC, «la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille se réserve le droit d’engager toute action judiciaire appropriée contre les auteurs de propos diffamatoires», conclut le communiqué.

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire