Économie

Afrique centrale :1795,488 milliards octroyés par l’AFD en 6ans

Au cours des six dernières années, l’Agence française de développement (AFD) s’est positionnée comme l’un des principaux partenaires financiers des pays de l’Afrique centrale. L’institution financière publique de la France peut même targuer d’avoir aidé la région autant que les grands bailleurs internationaux. En effet, entre 2015 et 2021, les engagements financiers de l’AFD en Afrique centrale s’élèvent à 2,6 milliards d’euros, soit 1705,488 milliards de FCFA. Les pays d’Afrique centrale partent des situations différentes. Ils ont cependant un défi commun qui est relatif à la recherche de nouveaux équilibres, notamment entre croissance et impératif de préserver leurs ressources naturelles naturelles et entre le besoin d’investissement et le risque de surendettement. Les engagements financiers de l’Agence sont donc allés dans ces domaines depuis 2015. Pays d’environ 30 millions d’âmes, le Cameroun est celui qui a bénéficié de la plus grosse manne financière durant cette période. À savoir 1,3 milliard d’euros (852,744 milliards de FCFA). Considéré comme l’un des moyens de croissance en Afrique centrale, le Gabon arrive en deuxième position. Notre pays a concentré 466,6 millions d’euros (306,07 milliards de FCFA) des engagements financiers de l’AFD. Avec 412,5 millions d’euros (270,582 milliards de FCFA), le Congo arrive pas en troisième position. Suivi de la Centrafrique avec 194,3 millions d’euros (127,452 milliards de FCFA) et la République démocratique du Congo avec 175,9 millions d’euros (115,382 milliards de FCFA). La Guinée équatoriale et la République de Sao Tomé et Principe n’ont véritablement pas sollicité l’appui financier de l’Agence française de développement durant cette période. À noter l’institution financière française et l’Afrique coopèrent en ce moment dans le cadre d’une stratégie régionale qui part de 2020 à 2024. Par Guy Romuald Mabicka
Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire