Économie

Approvisionnement en carburant : les opérateurs économiques mettent la pression au gouvernement

Membres du gouvernement et opérateurs économiques de l’industrie pétrolière étaient autour de la table hier. ©DR

GT 03 août 2022 – Agacés par les récurrentes perturbations liées à l’approvisionnement en carburant, les opérateurs économiques de ce secteur, observant sans doute une nonchalance de la part du gouvernement, ont décidé de lui mettre un coup de pression.

Les opérateurs économiques issus du secteur industriels ont eu une réunion de travail ce mardi 02 août 2022 à l’immeuble du 2 décembre en présence du ministre d’État, des industries, Pacôme Moubelet Boubeya, le ministre du Pétrole et du Gaz, Vincent de Paul Massassa, la ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeannine Roboty Mbou et le ministre déléguée aux Eaux et forêts, Stéphane Bonda.

Outre, les membres du gouvernement, étaient également présents, des responsables du groupe OLAM, de la Société Gabonaise d’Entreposage de Produits Pétroliers (SGEPP), de la Société Gabonaise de Raffinage (SOGARA), y compris des responsables des principaux marketeurs.

L’objectif de cette séance de travail est de répondre aux préoccupations soulevées par les opérateurs économiques qui mettent en exergue leurs difficultés dans l’approvisionnement régulier du carburant industriel. Maillons essentiels dans la chaîne de production des produits issus des industries locales, ces derniers ont présenté aux membres du gouvernement des solutions pouvant éviter d’éventuelles perturbations.

En effet, voilà déjà plusieurs semaines, que l’on observe des tensions de plus en plus récurrentes liées à l’approvisionnement et à la distribution des produits pétroliers, sur l’ensemble du territoire national. Dans cette logique, les industriels ont alerté les autorités sur la nécessité d’agir le plus rapidement possible.

Les assurances du gouvernement

À ce titre, au terme de la réunion, le ministre en charge des industries a laissé entendre que plusieurs pistes de solutions ont été soumises et feront l’objet d’une attention particulière.

« Nous nous sommes retrouvés pour passer en revue toute la problématique liée à la fourniture en carburant. Aux côtés des membres du gouvernement nous avons eu à discuter avec les responsables qui entourent la chaîne, nous nous sommes rendus compte qu’en définitive il y a du carburant disponible, maintenant il s’agit de voir comment les marketeurs et les industriels qui ont besoin de ce produit peuvent se mettre ensemble pour affiner les questions logistiques. Nous allons continuer la réflexion et un groupe de travail a été mis en place pour regarder cette question de près ».

Comprenant les enjeux, le ministre du Pétrole a tenu à rassurer les usagers « qu’il ne s’agit pas d’une pénurie de carburant, mais d’une défaillance dans la chaîne logistique de distribution des produits pétroliers. Car, la Sogara et la SGEPP disposent, effectivement, des quantités suffisantes des produits pétroliers. Les carences enregistrées par les différents Marcketeurs de carburant, sont dues à un dénuement des transporteurs chargés de l’acheminement des produits ».

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire