Société

Assurance maladie : les écailleurs de poisson assurés chez Ascoma

Ecouter cet article

Les transformateurs des produits de pêche qui ont récemment été formés à l’écaillage de poissons, vont bénéficier d’une couverture médicale quasi-totale pour les soins ambulatoires et d’hospitalisation. Des responsables de l’assureur Ascoma ont procédé à leur enrôlement le 31 janvier dernier.

Ladite assurance prend en charge à  80% les soins médicaux, allant des traitements jusqu’aux hospitalisations. Le reste des prestations médicales sera assuré par le Fonds 4 de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Autant dire que ces jeunes compatriotes jouissant d’une assurance maladie totale.

Si on en croit les dirigeants d’Ascoma, cette opération d’enrôlement des jeunes écailleurs « s’inscrit dans le processus de formalisation, de structuration et de gabonisation des métiers du secteur Pêche », initié par le gouvernement gabonais. Elle vise aussi, sans doute, à revaloriser quelque peu ce métier qui continue encore de susciter rire et moquerie.

L’administration en charge de la pêche a fait savoir que d’autres actions  similaires vont suivre. Avec pour objectif de formaliser et professionnaliser l’ensemble des métiers intervenant dans la chaîne de valeur, de l’acquisition jusqu’à la commercialisation des produits du secteur de la pêche en passant par leur transformation.

 

 

Laisser un commentaire