A la UnePolitique

CEEAC : les pays adoptent le nouveau protocole maritime

Ecouter cet article

La ville de Kinshasa vient d’accueillir la première conférence maritime de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Cette rencontre, organisée en marge des travaux de la 22e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEEAC, avait été décidée lors de la 20e session ordinaire de l’institution communautaire en janvier 2022.

Bien entendu, le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, a marqué de son empreinte ce rendez-vous. Cette rencontre de la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) a été sanctionnée par l’adoption du protocole révisé lié à la stratégie de sûreté et de sécurité des intérêts vitaux en mer et dans les eaux continentales des pays membres de la communauté.

Aussi, a-t-elle abouti à l’accord sur la décision portant adoption du protocole relatif à la stratégie de développement de l’économie bleue durable en Afrique centrale. Un domaine sur lequel le Gabon affirme d’ailleurs son leadership dans la sous-région.

C’est du reste dans cet esprit que le président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est par ailleurs entretenu en tête-à-tête avec ses homologues du Tchad, le général Mahamat Idriss Deby Itno, et de la RDC, Félix Tshisekedi Tshilombo. Des échanges au cours desquels il a été évoqué le développement de nouveaux axes de coopération entre leurs pays respectifs. Cela, en attendant le tour d’horizon sur les sujets qui seront abordés lors du One Forest Summit qui se tiendra à Libreville, en début mars 2023.

La 22e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEEAC a permis d’aborder plusieurs autres sujets d’intérêt commun pour les pays de la CEEAC. Notamment la lutte contre les effets du changement climatique, les menaces sécuritaires et la piraterie maritime.

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire