Politique

Commonwealth: Ali Bongo, premier chef d’État africain reçu à Bunckingham Palace « une marque d’estime »

Ecouter cet article

 

 

Cela restera longtemps inscrit dans les annales. Ali Bongo est officiellement le premier chef d’État africain à être reçu par le roi Charles III au mythique palais de Bunckingham. « Une marque d’estime » qui, selon le porte-parole de la Présidence de la République, témoigne de la notoriété qu’acquière le Gabon sur la scène internationale.

En marge de la cérémonie de levée de drapeaux commémorant l’entrée officielle de son pays dans le Commonwealth, le président gabonais a été reçu ce 17 octobre au Bunckingham Palace. L’accueil chaleureux que lui a réservé Son Altesse le Roi Charles III « est une marque d’estime profonde et sincère. (…) un énorme atout pour le Gabon qui est un pays unanimement apprécié et respecté sur la scène internationale », a tweeté Jessye Ella Ekogha.

Premier chef d’État africain à avoir été reçu par le Roi Charles III fraîchement intronisé, Ali Bongo devrait pouvoir jouir des faveurs de la Cour, des investisseurs et hommes d’affaires de Londres, c’est du moins ce que pense le communiquant du bord de mer.

Pour rappel, le 25 juin 2022, le Gabon formalisait son adhésion au sein du Commonwealth, une organisation qui regroupe 56 pays représentant 2,5 milliards d’habitants et près de 15 % du PIB mondial. Cette entrée qui avait d’ailleurs été saluée par plusieurs chefs d’État et de gouvernement, a manifestement favorisé le réchauffement des rapports entre Libreville et Londres.

 

Site Web | Plus de publications

Laisser un commentaire