A la UnePolitique

Concertation politique: le mandat présidentiel pourrait être ramené à 5 ans.

Ecouter cet article

Au-delà de la mise en place de conditions adéquates pour une élection générale apaisée, la concertation politique qui s’est ouverte ce 13 février 2023, devrait aboutir à l’instauration de quinquennats pour l’ensemble des mandats électifs au Gabon, présidentiel y compris. L’annonce a été faite par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba au cours de son propos circonstanciel.

Comme un chef d’orchestre, le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba a de mains de maître ouvert la concertation politique avec un discours fédérateur, donnant ainsi le ton sur ce que devra être cette grande messe qui va courir sur 10 jours, dont l’objectif est de consolider l’Etat de droit et la démocratie au Gabon.

« A l’orée de cette concertation, ma volonté est de faire évoluer cette démocratie. Aussi conviendra-il notamment d’harmoniser la durée des mandats politiques. Ainsi, le président de la République, le député, le sénateur, l’élu local auront tous désormais un mandat de 5 ans » a indiqué Ali Bongo Ondimba.

Cette annonce du chef de l’État traduit sa volonté de moderniser le jeu politique au Gabon et de rendre plus efficace l’action des politiques.

Après les accords de Paris, les accords d’Arambo et le dialogue d’Angondje, la concertation politique ouverte ce jour devrait permettre de poser les jalons d’une nouvelle ère politique pour le pays.

Par Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire