A la UnePolitique

Concertation politique : retour aux scrutins à un seul tour

Ecouter cet article

Après 10 jours d’intenses travaux, le rideau s’est refermé sur la concertation politique ce 23 février 2023. Devant un parterre d’invités, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a pris connaissance des recommandations lues par Laurent Angue Mezui, co-rapporteur de l’opposition. Parmi celles-ci, l’on note le retour des scrutins à un seul tour pour toutes les élections.

10 jours auront suffit à la majorité et à l’opposition pour s’accorder sur les Points essentiels, nécessaires à l’amélioration des conditions d’organisation des futures échéances électorales. La concertation politique n’aura pas joué de prolongation comme le prédisaient plusieurs opposants. Elle a été un franc succès.

Les élections générales (présidentielle, législative, collectivité locale) qui pointent à l’horizon se tiendront comme avant 2017 à un seul tour. La volonté derrière est de faire des économies substantielles et donner plus de place à l’action.

En plus du retour aux scrutins à un tour, la concertation politique a acté la proposition d’harmoniser les mandats électoraux à 5 ans. Une proposition faite par le chef de l’Etat en ouverture des travaux, dont l’objectif était de moderniser notre démocratie et l’arrimer aux standards internationaux.

Le travail abattu par les acteurs politiques de notre pays va être soumis aux législateurs pour une application dans les meilleurs délais. « Comme je m’y étais engagé, les propositions que vous avez formulées, seront, dans le strict respect des règles, retranscrites dans notre droit positif, sous forme de lois ou autres. » a assuré le numéro un gabonais.

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire