Faits divers

Congo : un pasteur égorge son fils après avoir « entendu la voix de Dieu »

Ecouter cet article

Encore une dérive meurtrière dans les églises dites « éveillées ». Au Congo Brazzaville, un pasteur a tranché la gorge de son fils pour, prétend-t-il, répondre à l’ordre de Dieu qui lui aurait commandé de faire comme Abraham.

Le pasteur de l’église Galako a égorgé son fils, un lycéen de 21 ans sous ordre de Dieu, selon lui. « Il dit avoir entendu la voix de Dieu, lui demandant de faire un grand sacrifice en abrégeant la vie de son garçon », rapporte « Le Journal de Brazza », un média local. Et tenez-vous bien, le pasteur infanticide était assisté de deux autres membres de sa famille lors de cette sordide besogne.

Originaire de la République démocratique du Congo, l’homme d’église et sa famille s’étaient établis à Bétou, à l’extrême-nord de la République du Congo. Ils y avaient ouvert une petite église qui leur permettait de vivre. Une petite PME religieuse en fait.

Les images choquantes de son crime odieux ont fait le tour des réseaux sociaux. On peut voir sur ces images un corps baignant dans le sang. Juste à côté du corps, le couteau qui a vraisemblablement servi à lui trancher la gorge.

Révoltés, les camarades de classe du défunt, dans un mouvement spontané, ont voulu venger leur condisciple, fort heureusement, les forces de l’ordre se sont interposés, attisant davantage la colère des jeunes. Un violent affrontement s’en est suivi dont le bilan fait état de 2 morts et 11 blessés.

Le pasteur et ses deux complices ont été incarcérés. Voilà un énième scandale qui vient encore ternir l’image des églises éveillées.

 

Site Web | Plus de publications

Laisser un commentaire