Politique

Coopération : Rose Christiane Ossouka veut plus de présence japonaise au Gabon

Profitant d’un séjour à Tokyo au Japon, à l’occasion des obsèques de l’ancien Premier ministre japonais, Shinzo Abe, assassiné le 8 juillet 2022, la cheffe du gouvernement du Gabon a exprimé son souhait de voir la présence nippone se renforcer dans son pays sur un plan économique et technologique.

Alors qu’elle était reçue en audience par son homologue japonais Fumio Kishida, Rose Christiane Ossouka Raponda a saisi l’occasion de cet entretien pour appeler au renforcement de la présence japonaise au Gabon, à travers des investissements dans des secteurs clés comme les TIC, la santé, l’environnement, les énergies renouvelables, les infrastructures ou encore l’agriculture ».

Faisant écho du message du président de la République qu’elle représentait, la Première ministre a souligné à son hôte la nécessité d’une coopération étroite et active au sein du Conseil de sécurité des Nations unies entre le Gabon et le Japon, dans le cadre du mandat qu’ils ont en partage, en vue de faire face aux défis et aux menaces multiformes que connaît le monde à l’heure actuelle.

Non sans remercier le pays du soleil levant pour sa contribution, notamment financière, au renforcement des capacités de riposte du Gabon contre la Covid-19. Sans doute fort de la réussite de cette dernière expérience, l’émissaire d’Ali Bongo Ondimba a aussi exprimé le souhait que cette contribution s’étende au système de santé en général qui a besoin d’être renforcé.

 

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire