Économie

Corruption : évaluer les risques et adopter une meilleure stratégie

Ecouter cet article

Entité indépendante en charge de la lutte contre le phénomène de corruption au Gabon, la commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLEI) a célébré ce jour à l’auditorium du ministère des Eaux et Forêts, la journée dédiée à cette lutte.

Avec pour thème: « les risques de corruption et  d’enrichissement illicite dans le secteur minier », l’occasion a été donné à la CNLEI de procéder à la revue de tout le dispositif opérationnel qui va de l’attribution de la concession minière à la commercialisation, en passant par la logistique qui accompagne l’écoulement des produits miniers sur le marché.

De plus, il est question d’évaluer les risques éventuels auxquels sont confrontés les administrations du secteur minier.

Durant son allocution de circonstance, le président de la CNLEI, Nestor Mbou a précisé que « l’exercice auquel nous invitons nos experts consiste à identifier les différents niveaux d’autorisation ainsi que les failles de la législation qui pourraient mettre en tentation nos agents publics, afin de nous présenter, sinon d’imaginer les mécanismes susceptibles d’empêcher le passage à l’acte des intervenants de la chaîne ».

Célébré chaque 9 décembre, la journée nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite est l’occasion pour cette entité indépendante de réviser sa stratégie.

 

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire