Société

Drame de Mbounaneville :  »80% des accidents imputables à l’irresponsabilité des automobilistes »

Alex Minto’o, directeur général de la sécurité routière. ©GT

GT 27 juillet 2022 – EN réaction au drame survenu au village Mbounaneville (lire notre article), à 48 Km d’Oyem, le ministère des Transports, via le directeur général de la sécurité routière (DGSR), Alex Minto’o, lance aux usagers de la route, une « invite à l’appropriation et au développement d’une culture de sécurité routière en évitant les comportements à risque ». Non sans souligner que « 80% des accidents qui surviennent sur nos routes sont consécutifs au comportement irresponsable des automobilistes comme l’excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété, l’usage du téléphone au volant, les dépassements hasardeux, les stationnements dangereux, ainsi que la fatigue et la somnolence pendant la conduite ».

En somme, s’ils peuvent, dans certains cas, être imputés à l’état des routes, il n’en reste pas moins que les accidents de la circulation résultent en grande partie du non-respect des règles de sécurité et de circulation routières.

Avec une conséquence sur deux points fondamentaux. Selon Alex Minto’o, le premier point renvoit aux coûts sociaux, en considération du traumatisme psychologique imputable à la perte d’un être cher ou d’une victime survivant avec un traumatisme irréversible.

Le deuxième est lié aux coûts économiques: « Les accidents de la route ont aussi pour conséquence d’amputer les perspectives de croissance à moyen et long termes, parce qu’ils privent la population active dans la fleur de l’âge et occasionne une baisse de productivité, du fait des blessures graves », a fait observer le DGSR.

Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire