Faits divers

Drame d’Esther Miracle : deux corps toujours non identifiés à la morgue

Ecouter cet article

Vivaient-ils seuls au Gabon ? La question, qui reste d’actualité depuis le début de la phase d’identification des personnes décédées dans le naufrage du bateau Esther Miracle de la compagnie Royal Cost Marine, le 9 mars dernier.

Ce dimanche 2 avril 2023, le capitaine de vaisseau Bekale Meyong, chef d’état-major de la Marine nationale, a encore informé l’opinion publique de ce que «deux corps n’ont toujours pas été identifiés sur les 30 repêchés des eaux». L’information a été donnée à l’occasion de sa traditionnelle communication journalière.

Aussi, a-t-il indiqué que «les opérations de recherches se poursuivent». Non sans rappeler que «le bilan desdites recherches demeure inchangé, soit 124 passagers secourus et 30 décédés dont 28 corps identifiés par les familles».

Ce bilan, a-t-il dit, n’a pas évolué depuis le 26 mars dernier. «Cela dit, ce dimanche 2 avril 2023, pour des raisons indépendantes de notre volonté, les recherches sur les lieux du naufrage n’ont pu être effectuées», a déclaré le chef d’état-major de la Marine nationale.

Les recherches effectuées hier, samedi, ont également été improductives. «Après plusieurs plongées, les équipes navales des Forces de défense et de sécurité ont cependant remonté quelques effets personnels», selon le capitaine de vaisseau Bekale Meyong.

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire