Politique

Énergie, eau, santé : ce que le gouvernement entend faire en 2023

Les ministres du Budget (gauche) et de l’Énergie. ©DR

GT 03 août 2022 – Les secteurs de l’énergie, de l’eau potable et de la santé figureront encore parmi les priorités du gouvernement l’an prochain.

C’est ce qui ressort des échanges entre la ministre du Budget et des Comptes public, Edith Ekiri Mounombi épouse Oyouomi, et ses collègues Alain Claude Bilie-By-Nze (Énergie et Ressources hydrauliques) et Dr Guy Patrick Obiang Ndong (Santé et Affaires sociales), dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) 2023 en préparation.

Pour les secteurs de l’eau et de l’énergie électrique, le gouvernement entend poursuivre des actions visant un meilleur accès des populations à ces ressources en 2023. Notamment ceux en cours d’exécution dans le cadre des partenariats publics-privés, ainsi que les travaux d’extension des réseaux d’eau et d’électricité à Libreville et l’intérieur du pays », a indiqué M. Bilie-By-Nze.

De son côté, le ministre de la Santé a évoqué « des grands chantiers qui doivent être achevés ». Parmi ceux-ci, la réhabilitation et l’équipement de structures sanitaires, afin de permettre à la population de pouvoir accéder aux soins de qualité dans un certain nombre de départements sanitaires.

À côté de ce programme, il y a l’Office pharmaceutique nationale (OPN) qui doit opérationnaliser la pharmacie hospitalière.

Le social est l’autre volet essentiel, selon M. Obiang Ndong. Il s’agira d’ouvrir les centres Ndossi et Akomgha pour les enfants atteints d’autisme et de trisomie.

Il y a également le programme « Gabon égalité » en faveur des personnes vivant avec un handicap et des personnes économiquement faibles, ainsi que la question de l’ouverture du « Fonds 4 » de la Cnamgs. « Il s’agit d’un Fonds contributif qui permettra d’alléger les dépenses liées à la prise en charge des malades dans nos hôpitaux », a assuré le ministre de la Santé.

Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire