Faits divers

Enlèvement Noëlla Laïka Makanga à Nkoltang : ce n’était qu’un mensonge

Ecouter cet article

Noëlla Laïka Makanga est la jeune gabonaise de 16 ans qui a simulé un enlèvement, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. Elle raconte, dans cette même vidéo, une scène rocambolesque où elle aurait été enlevée par des gens, à bord d’un clando qu’elle aurait emprunté entre Nkoltang et Essassa.

Elle évoque une tentative d’assassinat à laquelle elle aurait échappé le 16 février dernier. Et que, finalement, une dame et son enfant auraient été tués par les présumés kidnappeurs. Il n’en est rien en réalité.

Il s’agit simplement d’une énième fugue de la gamine. Noëlla Laïka Makanga a plutôt usé de mensonge pour pouvoir obtenir le pardon de ses parents, notamment de sa mère qui l’aurait envoyé acheté des médicaments dans une officine du coin.

C’est à la Direction générale des recherches (DGR) qu’elle l’a d’ailleurs avoué, après son interpellation. Ce, bien qu’elle ait tenté de mener les agents en bateau à travers plusieurs allégations mensongères, notamment qu’elle aurait d’abord passé la nuit chez une copine, puis chez un voisin.

Selon ses propres aveux, son geste blâmable est dû au fait qu’elle aurait, non seulement perdu l’argent que lui a remis sa maman pour les médicaments, mais aussi parce qu’elle aurait passé du temps avec des copines sans se rendre compte de la tombée de la nuit.

Noëlla Laïka Makanga a fini par regretter son acte qui a persuadé une certaine opinion. Sans doute a-t-elle aux informations mensongères qui, en janvier 2020, ont conduit à la mort de Gervais Patrick Obame Eyeghe, un compatriote lynché par une foule irritée qui l’avait confondu à un ravisseur d’enfants, alors qu’il allait chercher ses bambins à l’école.

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire