A la UneÉconomie

Environnement : l’Arboretum Raponda Walker menacé par les empiétements illégaux

Ecouter cet article

Depuis quelques temps, les experts de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux lancent une alerte sur des empiétements illégaux au sein de cet arboretum situé dans la commune d’akanda. Certaines personnes mal intentionnées, ont décidé d’investir, avec la complicité de certains agents du cadastre et de l’ANUTTC, cette zone de préservation de la biodiversité.

Située à vingt minutes du centre ville et en plein milieu de la capitale gabonaise, l’arboretum Raponda Walker est classé pour préserver sa biodiversité et encourager des activités responsables. Il a accueilli de nombreuses personnalités telles que les présidents français Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy, le sous secrétaire d’État Américain Wendy Sherman,etc.Malheureusement des empiètements illégaux mettent en péril sa préservation. A certains endroits, on peut apercevoir des constructions anarchiques, des habitations et des petits commerces qui sont montés, au détriment de la préservation de cet havre de paix qui représente une bouffée d’oxygène pour la ville de Libreville.

Las de constater cette intrusion inopinée dans cet espace exceptionnel,et de voir que les efforts consentis par les autorités gouvernementales en tête desquelles le Président de la République, pour faire de cet espace un lieu de reconnexion avec la nature,l’ANPN s’est fendu d’un communiqué pour recadrer les indélicats:
 » Les constructions illégales, l’extraction et l’exploitation forestière sont strictement interdites. Aucune attribution de parcelles n’est valide car aucun texte de déclassement n’a été adopté à ce jour. Les dispositions du décret n°460/PR/MEF demeurent pleinement applicables. »

L’arboretum Raponda Walker est une forêt classée d’arbres et de plantes d’espèces variées qui a une superficie d’environ 6747 hectares.

Plus d’une centaine d’espèces végétales et arboricoles y sont répertoriées qui abritent de nombreuses espèces animales. C’est un lieu exceptionnel de biodiversité.

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) a aménagé des sentiers de randonnée. Les parcours vont de 500 mètres à 4 kilomètres jusqu’à la plage qui borde l’arboretum.

Laisser un commentaire