Économie

FAO : Helder Muteia fait le bilan au terme de son mandat

Six ans après son arrivée au Gabon, à la tête du bureau sous-régional du Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le coordinateur, Helder Muteia a annoncé, lors d’un point de presse, son départ de l’institution.

« Cette rencontre sera la dernière, car mon mandat est arrivé à son terme. Au terme de ses six années passées dans la sous-région, je repars grandi. Le bureau de la FAO accompagne depuis plusieurs années, les États membres dans les efforts internationaux vers l’élimination de la faim. Notre objectif est d’atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous, et d’assurer un accès régulier et suffisant à une nourriture de bonne qualité », a-t-il lancé.

En effet, dans le cadre de ses programmes, la FAO, soutenu par ses différents partenaires a vu son portefeuille multiplié par 2. « Au cours de ses quatre dernières années, notre portefeuille a été multiplié par 2 avec un total engagement de 304 millions de dollars environ. En dehors de ces financements directs sous-forme de projets de coopération, la FAO a également apporté son expertise sous la forme d’études et d’appui-conseil sur des questions transversales et stratégiques », a-t-il ajouté.

Pour rappel, la FAO accompagne les États membres en matière d’amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie, afin de ne laisser personne de côté.

 

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire