A la UneÉconomie

Fer de Belinga : Fortescue va démarrer la phase d’exploitation au 2e semestre 2023

Ecouter cet article

Décidé à faire de son pays un véritable hub touristique et économique, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, est sur tous les chantiers. En effet, ce mercredi 8 février 2023, le gouvernement gabonais a procédé à la signature de la convention minière d’exploitation et du pacte d’associés relatifs au projet Belinga, avec le groupe australien Fortescue Metals Group. Il s’agit du permis d’exploitation de ce gisement de fer.

À cet effet, cet événement s’est déroulé en présence du ministre de l’Économie et de la relance, Nicole Roboty et du ministre des Eaux, des forêts, de la mer, de l’environnement, chargé du Plan climat et du plan d’affectation des terres, Lee White et du ministre des Mines et de la géologie, Elvis Ossindji.

« La signature de la convention d’exploitation de la mine de fer de Belinga est un événement important pour le Gabon. Elle change, pour le meilleur, le visage de notre économie. À terme, plus de 10 milliards de US dollars seront investis et 20 000 emplois directs et indirects créés », a indiqué le chef de l’Etat sur ses réseaux sociaux.

Déjà en octobre dernier, « le groupe australien avait lancé dans la province de l’Ogooué-Ivindo, la phase d’exploration de ce gisement et selon des sources bien informées, les résultats à ce stade sont probants. Avec la signature de ce 8 février, la première extraction est prévue pour le second semestre 2023. Avec la phase pilote 2MTPA, près de 200 millions d’USD, environ 122 milliards de francs CFA, seront investis en moins de 6 mois. Dans la phase d’exploitation à grande échelle, l’on parle de plus de 11 milliards d’USD d’investissements soit 6 725 milliards de francs CFA. Ce qui fera à terme, de Belinga l’un des projets les plus importants réalisés au Gabon », précisent nos confrères de Gabonreview.

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire