A la UneSports

Football : Le père de Aubameyang persuadé de la réussite de son fils à l’OM

Ecouter cet article

Quelques jours après la signature du capitaine des panthères du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang, en faveur de l’Olympique de Marseille, de nombreux amoureux du ballon rond au Gabon et même en dehors, s’interrogent sur son état de forme et son niveau actuel.

Si pour certains, il lui faudra plus que du temps et de la volonté pour se remettre sur les rails,pour son père,il en est autrement.
Dans une interview accordée au journal sportif de ce lundi, il a dit sa satisfaction et son espoir de le voir réussir dans ce grand club. »C’est un grand soulagement après l’année galère qu’il a vécue (21 matches, 3 buts avec Chelsea). Il y avait des touches avec l’Arabie saoudite, mais quand l’OM se présente… Qui n’a jamais rêvé de jouer dans ce club ? En Afrique, d’autant plus. Je n’arrête pas de recevoir des messages du pays. La proposition de l’OM germait déjà avant que Pablo Longoria ne vienne me voir avec Javier Ribalta, le directeur du football. Cela a commencé à pousser quand je devais rentrer à l’hôpital, le 6 juillet, pour une opération. Pablo m’a présenté le projet et il m’a démontré par A plus B que si mon « lascar » venait chez eux, ça allait bien se passer avec un entraîneur (Marcelino) qui le voulait à fond. J’appelle mon fils en vidéo et notre bonjour, c’est son grand sourire. Et direct, je lui fais : “Allez l’OM !” Il éclate de rire : “Ah bon !” “T’es content ou pas ? Tu veux que le fasse avec l’accent ?” (rires). Lui m’a répondu : “Et comment ? Raconte ? Mais le vieux (la manière dont on évoque le père en Afrique), tu rigoles, t’imagines, ça peut être un truc de fou !” Il fallait ensuite régler quelques détails avec Chelsea. Le garçon aime tellement cette ambiance. Comme il me dit : “Tu imagines mon premier but, le boucan ?” Il se projette déjà. Et je lui ai dit que, cette année, je serais là pour hurler au stade. De ce que je sais, Marcelino joue en 4-4-2 et Pierre aime ce système. Je suis sûr que ça va marcher à merveille. Sur nos appels, le mec (son fils) me dit : “Aux armes !” ou “Le vieux, ils ont une musique de dingue quand tu marques.” Je vous dis, il est déjà plongé dedans. Il ne lui reste qu’à marquer et il verra l’ambiance en vrai du Vélodrome. ”

Le soutien de son paternel a toujours été un atout dans la carrière de celui qui est le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale, et Aubameyang fils sait qu’il doit réussir son aventure marseillaise d’abord pour lui.

Laisser un commentaire