Le Croustillant

Forfait internet, l’eldorado des maisons de téléphonie mobile

Ecouter cet article

Devenue au fil des années indispensable, la connexion internet ( forfaits data) au Gabon semble de jour en jour faire les beaux jours des propriétaires des maisons de téléphonie mobile.

L’arrivée du téléphone portable a sans doute entraîné un changement d’habitude dans le quotidien de la population mondiale, encore plus avec l’avènement des smartphones. Ces appareils qui sont utilisés par ceux qui les possèdent contraignent chaque jour leurs utilisateurs à avoir recours aux multiples produits des maisons de téléphonie mobile. Au nombre desquels, les crédits de communication et les datas mobiles qui sont actuellement au cœur d’une polémique auprès des consommateurs qui se plaignent des coups élevés de ces produits que nous proposent ces opérateurs mobiles.

Sans tenir compte du coup de vie de la population dans un pays où le Revenu Minimum Mensuel (RMM) est de 150 000fcfa par mois , Airtel Gabon et Moov Africa-Gabon Télécom se permettent de doubler, tripler voire quadrupler les tarifs des forfaits internet et du crédit de communication, contrairement à ce qui est fait dans d’autres pays où ces mêmes opérateurs mobiles sont également installés. Comment peut-on comprendre que, s’agissant du forfait internet par exemple, en Côte d’Ivoire, 1Go valable 7 jours est à 500f , 100Mo coûte 50f valable 1 jour pour ce qui est de Moov Africa. 15Gb valent 7000f , 30Gb sont à 11500f en ce qui concerne airtel. Au niveau du Gabon pour 1000f vous avez seulement 350Mo valable 3 jours , 20Mo à 200f chez Airtel Gabon, chez Moov Africa 40Mo/400f, 60Mo/500, 350Mo/1000.

Tous ces tarifs démontrent clairement que Moov Africa-Gabon Télécom et Airtel Gabon ont décidé de s’enrichir malhonnêtement sur le dos de la population d’ailleur dans leur exercice de l’année 2022 l’une de ces structures a réalisé un chiffre d’affaires de 51milliards pour le seul premier trimestre tandis que en côte d’ivoire à côté le même opérateurs à réalisé un chiffre d’affaires de 75.826.620.235 pour le compte de l’année toute entière. Une escroquerie qui se fait sous le regard de l’ARCEP qui est la structure habilitée à pouvoir réglementer ce secteur. Se sentant volée chaque jour la population a décidé de se révolter en lançant un challenge mode avion qui consiste à être hors ligne pendant certaines heures afin de réclamer une meilleure tarification des forfaits internet.

Au regard de la cherté de l’internet au Gabon et du ras-le-bol de la population une solution serait peut-être en cours, celle de l’arrivée probable de la maison de téléphonie Orange au Gabon. Car selon le journal La Lettre du Continent, cet opérateur téléphonique Français préparerait son arrivée en terre gabonaise, d’ailleurs une rencontre se serait tenue entre le patron Afrique du groupe et le Premier Ministre Alain-Claude BILIE-BY-NZE. Cette arrivée probable viendrait certainement soulager la population qui n’en peut plus de Airtel Gabon et de Moov Africa-Gabon Télécom. Dans tous les cas le débat reste ouvert jusqu’à la satisfaction des consommateurs.

Laisser un commentaire