Société

FPN : officiers généraux, supérieurs et subalternes à l’honneur

Ecouter cet article

Le Camp Michel-Bigoundou de la Force de police d’intervention (FOPI) a accueilli, avant-hier, une grande cérémonie de port de galons présidée par le ministre d’État à l’Intérieur, Lambert-Noël Matha. Il s’agissait du port des galons aux officiers généraux, supérieurs et subalternes des Forces de police nationale (FPN), promus en décembre 2022 par décret du président de la République, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de chef suprême des Forces de défense et de sécurité, pour le compte du tableau d’avancement de l’année 2023.

Parmi les promus, il y a 4 généraux de division dont Arnaud Sandri Nombo, le chef d’état major des policiers d’investigations judiciaires (CEMPIJ), de même que 5 généraux de brigade. La cuvée compte également 7 colonels, 15 lieutenants-colonels (dont 5 promus à titre exceptionnel), 15 commandants (dont 5 avancements à titre exceptionnel) et 45 capitaines (dont 3 gradés à titre exceptionnel).

Environ 10 femmes, tous grades confondus, composent cette cuvée. Deux d’entre elles ont été élevées aux grades de général de division et général de brigade.

Comme l’a rappelé le ministre d’État Matha, « les promus l’ont été sur la base du mérite et du pouvoir discrétionnaire du chef suprême des Forces de défense et de sécurité« . Non sans considérer cela comme « le couronnement d’une carrière pour les uns et, pour les autres, la trajectoire positive de leur parcours au sein de la police« .

Et de les appeler à œuvrer pour mériter ces galons par le travail, la rigueur et la discipline »pour une police exemplaire et digne d’envie« 

Le message du ministre d’État à l’Intérieur a enchanté les bénéficiaires. Lesquels ont, par la voix du général de division Philippe Madjou Otou, exprimé leur gratitude à l’autorité de nomination.

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire