A la UnePolitique

Gabon : Lancement officiel de la deuxième phase des travaux d’aménagement de la Transgabonaise par Ali Bongo Ondimba

Ecouter cet article

La 2ème phase des travaux du projet de construction de la Transgabonaise a été lancée ce jour par le président de la République,Ali Bongo Ondimba. Cette deuxième phase concerne le tronçon Nsile-Bifoun de ce chantier routier titanesque, qui ambitionne de relier Libreville à Franceville, pour une distance de près de 780 km.

Après la 1ère phase qui a consisté en la réhabilitation de 81 km entre les PK 24 et 105, la Transgabonaise passe dans sa 2ème phase à partir de ce jour.

Confiés à l’entreprise Colas, ces travaux dont le démarrage est effectif depuis ce jour s’étendront sur une période de 18 mois. Il s’agira entre autres du rabotage du revêtement de la route (500.000 m2), du nettoyage et de l’assainissement des abords, de la réparation des tronçons et de l’enrobage des 63 Km à hauteur de 80.000 tonnes.

Grâce à ce projet, les populations installées sur le tronçon bénéficieront d’embauches et formations ; à savoir, 100 emplois directs dont 50% recrutés en local et 200 emplois indirects dont 50% recrutés en local également. Le volet sociétal s’étend à la réfection de 100 m2 de logements pour enseignants et infirmiers pour ne citer que cela.

A l’issue de la cérémonie de lancement, le président de la République a procédé à la remise des clés du compacteur qui va être utilisé sur le tronçon Nsile-Bifoun. Par ailleurs, dans le cadre du réaménagement et de l’amélioration durable du réseau routier, la SAG a procédé au revêtement d’environ 72 km, en mobilisant 1164 ingénieurs, cadres, opérateurs, techniciens et ouvriers, pour la phase 1- pk24 à 105 (Nsile).

A date, ces travaux qui participent au désenclavement des zones rurales d’une part, à la circulation des populations et des biens et qui soutiennent d’autre part l’économie du Gabon, se situent à 40% d’avancement physique des travaux hydrauliques sur le tronçon Nkok- Ntoum (PK 24 à 40).

Par ailleurs, le cahier de charges prévoit des travaux préparatoires, des terrassements généraux, de l’assentiment et le grainage, une chaussée, des ouvrages d’art, de la signalisation et la sécurité, des mesures d’atténuation des impacts E et S ainsi que des travaux connexes.

Pour rappel, la Transgabonaise est l’un des projets phares du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Lancé en 2021, cette route économique reliera d’ici 2025, Libreville à Franceville (soit près de 780 km kilomètres) et favorisera les échanges commerciaux et le désenclavement des différentes localités traversées.

La Rédaction
Plus de publications

Laisser un commentaire