A la UneÉconomie

Gabon : Le gouvernement s’accorde sur un plafonnement des prix de plus de 67 produits

Ecouter cet article

Le Premier ministre gabonais, accompagné des ministres de l’Economie et de la Lutte contre la Vie Chère a signé ce 18 juillet, l’arrêté sur le plafonnement des prix de 67 produits importés, dans le cadre de la lutte contre la vie chère, conformément à son engagement pris lors de sa déclaration de politique générale.

Longtemps attendu par les populations après sa déclaration de Politique générale, la signature de cet arrêté est un pas de plus vers l’amélioration du quotidien des gabonais.«Le Premier ministre a procédé à la signature de cet arrêté qui vient ici finaliser le processus du protocole d’accord que nous avons signé le 06 juillet avec les parties prenantes, à savoir, le Syndicats des importateurs, le Syndicats des demi-grossistes, le syndicat des détaillants, le syndicat des Consommateurs, les opérateurs économiques de façon générale», a indiqué la ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty-Mbou, précisant que l’arrêté concerne 67 produits importés.

Cette nouvelle mercuriale qui vient remplacer celle de 2021 qui concernait 48 produits, entrera en vigueur le 20 juillet prochain, dans l’ensemble du pays.

On se souviendra que c’est à la mi-avril dernier,que le gouvernement avait organisé, avec le soutien du patronat, des associations de consommateurs, des syndicats, des commerçants, ainsi que des membres de la société civile, les Assises nationales sur la vie chère.

Ainsi, la nouvelle mercuriale est-elle le fruit de cette grande messe qui a réuni l’ensemble des acteurs du secteur social de notre pays. Car, elle cadre avec les résolutions qui ont été prises, afin de lutter efficacement contre la vie chère.

Après réflexions, il a été décelé les zones d’ombrage qui occasionnent cette flambée des prix. Il s’agit entre autres, de lutter contre la parafiscalité et supprimer tous les prélèvements non prévus par la Loi des finances et qui ont été créés par des textes réglementaires, au niveau central, déconcentré ou décentralisé par l’État.

Nicole Jeanine Lydie Roboty- Mbou a annoncé un plan de communication pour la vulgarisation de la nouvelle mercuriale, dans tous les quartiers, avec des brigades mixtes du ministère de l’économie et celui du commerce.

«Pour les contrevenants à l’application stricte du prix qui figure dans la mercuriale, sachez que nos brigades de contrôle peuvent aller jusqu’à pouvoir fermer les magasins», a-t-elle prévenu.

«Il faut ainsi que les gens se conforment parce que c’est vraiment pour nous des attentes qui sont très fortes […] nous devons garantir le respect de cette mercuriale, nous avons des numéros verts « 8085 » et nous allons avoir des directeurs généraux qui vont animer plusieurs plateaux pour expliquer davantage ce qu’il faut faire, aussi bien pour la population, mais également pour les commerçants», a-t-elle clamé.

Laisser un commentaire