A la UneSociété

Gestion de IAI : Le comité ad-hoc de gouvernance provisoire fait le point des activités au gouvernement

Ecouter cet article

Le comité ad-hoc de gouvernance provisoire de l’Institut africain d’informatique (IAI) était ce jeudi 22 décembre 2022 chez le ministre de l’Economie numérique, Jean Pierre Doukaga Kassa. Premier responsable de cette instance, Achille Ekomy a présenté au membre du gouvernement le rapport d’étape de la gestion de cette école inter-Etats basée à Libreville.

D’entrée de jeu, les parties prenantes à cette rencontre ont abordé les questions liées à la disponibilité des membres du comité ad-hoc dans la gestion de l’établissement, la stratégie et les procédures de recouvrement des contributions des pays membres, l’opération d’évacuation des étudiants du pavillon dénommé le « Château », la situation sociale des personnels et autres enseignants ainsi que le fonctionnement du comité spécial de refondation et la préparation du prochain conseil d’administration.

La question du recouvrement des contributions des Etats est cruciale, d’autant qu’elle conditionne le fonctionnement optimal de l’IAI plombé par les retards dans les versements desdites contributions étatiques.

Nonobstant cette difficulté, l’Institut africain d’informatique a quand même débuté, le 12 décembre dernier, l’année académique 2022-2023, après l’organisation dans plusieurs pays de son concours d’entrée. Une reprise effectuée sous le signe d’un nouveau challenge, avec en perspective le projet de refondation de l’établissement sous la supervision du ministre de l’Economie numérique, par ailleurs, président du conseil d’administration.

Il faut dire que depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel, Jean Pierre Doukaga Kassa a entrepris plusieurs démarches visant à redorer l’image de l’institut, autrefois label en matière de formation des jeunes africains.

Evrah Bavek

Laisser un commentaire