A la UneÉconomie

ITIE : le Gabon va discuter avec le secrétaire international durant deux jours

Ecouter cet article

Pointé du doigt ces dernières semaines par la presse en raison de ses manquements envers l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le Gabon qui a réintégré l’instance internationale en octobre 2021, va discuter durant deux jours avec le secrétaire international qui sera à Libreville pour une mission.

Selon le chronogramme établi, c’est la présidente du groupe multipartite, Leontine Tania Oyouomi Loumbou Bibey qui va s’entretenir dans un premier temps avec le secrétariat international de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

À cet effet, la délégation de l’ITIE discutera avec les membres du secrétariat technique permanent de l’ITIE Gabon, les membres du gouvernement intervenant dans les secteurs des économies extractives, les partenaires au développement et l’ensemble des collèges du Groupe multipartite ITIE Gabon.

En effet, cette mission d’évaluation permettra au SG et à son équipe de s’enquérir de l’état d’avancement de la mise en œuvre du processus de l’ITIE au Gabon, mais également collecter les données initiales et consulter les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de l’ITIE au Gabon ainsi que d’autres acteurs concernés.

En clair, en tant que pays très engagé dans les industries extractives, le gouvernement s’est réengagé, en octobre 2021, de mettre en œuvre l’ITIE. Dans cette logique, le Gabon est tenu de publier les informations requises (généralement par le biais d’un Rapport ITIE) au plus tard le 21 avril 2023.

 

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire