A la UneFaits divers

Jocelyne Mayoungou déferrée à Sans-famille

Ecouter cet article

Les faits ont eu lieu la semaine dernière. Jocelyne Mayoungou Gnomba, 27 ans, avait planté un couteau dans la tête d’un nourrisson de 20 mois. Ce lundi 13 février, elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville.

Après une garde à vue dans les locaux de la Police judiciaire (PJ), et entendue par un magistrat instructeur, la jeune dame a été  déferrée à la prison centrale de Libreville, en attendant son jugement.

Au regard de la gravité de l’acte de surcroît sur son nourrisson, elle risque une lourde peine. Quand bien même elle continue de clamer le caractère accidentel de son geste. Il faut croire que son argumentaire n’a pas convaincu le magistrat qui choisi de l’envoyer à Sans-famille.

Selon le quotidien L’Union, une violente dispute entre Jocelyne Mayoungou Gnomba, et son concubin avait débouché sur une bagarre. Et la jeune mère, « lasse d’encaisser des coups de poing, s’est emparé d’un couteau de cuisine » pour en finir avec son bourreau du soir.

Manque de peau, elle loupera sa cible pour porter le coup et l’arme blanche sur la tête de l’enfant de 20 mois. Par chance, l’enfant a été rapidement pris en charge à l’hôpital des instructions militaires du PK9, et est aujourd’hui hors de danger.

 

Comments (1)

  1. Pourquoi le concubin violent n’est-il pas arrêté ?

Laisser un commentaire