A la UneÉconomie

La nouvelle mercuriale prend effet à compter du 20 Juillet 2023

Ecouter cet article

La cérémonie de signature de protocole d’accord devant donner lieu à l’application de la nouvelle mercuriale de 67 produits alimentaires de première nécessité a été présidée par le Ministère de l’Economie et de la Relance Nicole Jeannine Lydie Roboty Mbou en présence de quelques membres du Gouvernement impliqués dans cette question.

Réunis dans le cadre des échanges relatifs à la mise en application de la nouvelle mercuriale, les Ministres de l’Economie et de la Relance Nicole Jeannine Lydie Roboty Mbou, de la Lutte contre la vie chère René Ndemezo’o Obiang et des Transports Auguste Roger Bibaye Itandas ont échangé avec les associations des consommateurs et des opérateurs économiques. Ces échanges avaient pour objectif, la signature du protocole d’accord qui règlemente la question des prix de produits de première nécessité au Gabon.

A l’entame des discussions, René Ndemezo’o Obiang a indiqué que les assises sur la vie chère qui se sont récemment tenues à Libreville relevaient d’une importance capitale car elles ont abouti sur des conclusions exploitables. Au nombre de ces dernières, le renforcement de la mercuriale. Un travail qui a mis à contribution les partenaires économiques et sociaux qui sont tombés d’accord sur les points inscrits dans le protocole d’accord signé.

Cette fixation consacrée par la signature de ce protocole d’accord propose une gamme de produits plus élargi comparé à la mercuriale rentrée en vigueur le 1er Octobre 2022. Celle-ci comportait 48 produits de première nécessité. La nouvelle mercuriale quant à elle enregistre 67 produits.

Dans le souci de faciliter l’intégration de cette nouvelle mercuriale, une campagne de sensibilisation sera menée dans les neuf provinces du Gabon. Au cours de celle-ci, il sera question pour les agents sensibilisateurs d’informer les consommateurs et les acteurs de cette chaîne. Cette nouvelle mercuriale qui prend effet à compter du 20 Juillet vient répondre au besoin de la population qui depuis plusieurs mois dénonce le phénomène de la vie chère.

Laisser un commentaire