A la UneSociété

La première Dame encourage les femmes gabonaises à participer au Prix UNESCO 2023

Ecouter cet article

Comme cela se fait chaque année, le Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes est décerné pendant le mois de mai.Au Gabon,pour rester fidèle à sa réputation de defenseure de la cause féminine, la première Dame,Sylvia Bongo Ondimba, encourage et invite les femmes et les jeunes filles à postuler à ce prestigieux prix dont le résultat sera connu en octobre prochain.

Ce prestigieux prix (d’une valeur de 50.000 dollars) récompense des projets exceptionnels et innovants d’individus, d’institutions et d’organisations en faveur de l’éducation des filles et des femmes, car malgré les progrès accomplis au cours des dernières décennies pour que les filles et les femmes puissent exercer leur droit à l’éducation, la pandémie de COVID19, les conflits et les catastrophes d’origine climatique creusent les inégalités.

L’UNESCO est convaincue que l’éducation recèle le pouvoir transformateur de libérer le potentiel des femmes et des filles, de faire progresser l’égalité des genres et de créer des sociétés justes, égales et inclusives. Le Sommet sur la transformation de l’éducation, convoqué par le Secrétaire général de l’ONU en septembre dernier, a appelé à réformer les systèmes éducatifs afin de lutter contre les obstacles, les préjugés et les discriminations fondés sur le genre, qui empêchent les filles et les autres apprenants de réaliser leur droit à l’éducation, de s’épanouir sur le plan personnel et professionnel ainsi que de faire preuve d’esprit d’initiative.

Les candidatures doivent répondre aux critères d’éligibilité et de sélection fixés pour le Prix. Les projets proposés doivent avoir été créés et être opérationnels depuis au moins deux ans et démontrer qu’ils peuvent être reproductibles et évolutifs. Un jury international indépendant composé de cinq experts évaluera les candidatures en fonction de trois critères : impact, innovation et durabilité.

Derrière cette mobilisation,la Première Dame caresse le doux rêve de voir une gabonaise ou une structure de notre pays remporté et hisser le drapeau plus haut.

Laisser un commentaire