A la UnePolitique

La suppression de « l’enveloppe accolée », nécessité technique pour faciliter l’acte de votation

Ecouter cet article

Le Centre Gabonais des Élections a organisé une conférence de presse ce 17 juillet 2023 dans le but de préciser les modalités de vote après la récente sortie de quelques membres de l’opposition, qui ont accusé le gouvernement de « vouloir changer les règles du jeu. »

En rappel, le président du CGE a fait une rétrospective pour signaler l’acte posé par ces mêmes acteurs qui avaient déposé un plaidoyer auprès de la Présidente de la Cour Constitutionnelle. Dans ce « plaidoyer des partis politiques de l’opposition pour une réforme du système électoral national », les principaux leaders de l’opposition invitent le gouvernement à engager un certain nombre de réformes dans le but de créer les conditions d’une compétition électorale équitable.

Souvenons-nous que les signataires du mémorandum, avaient proposé pour l’équité plusieurs points de réforme, dont la « suppression de l’enveloppe accolée », qui fait actuellement l’objet d’un vif débat au sein de l’opposition.

Si sur le plan technique, la suppression de « l’enveloppe accolée  » pourrait aider à mieux gérer le temps de vote de chaque électeur,et surtout de réduire le temps mis pour l’authentification de chaque vote qui se fait manuellement et qui dépend du nombre de candidats qui s’agrandit à chaque élection,il va s’en dire que cela serait un véritable gain de temps exceptionnel pour ce qui et du dépouillement et de la délivrance des résultats dans des délais très courts.

De ce fait, on se demande si la tentative de l’opposition du 14 juillet dernier au Sénat, menée pour rencontrer de force la présidente de cette institution était-elle un acte calculé et de mauvaise foi ou le fait d’un simple oubli ?

Comment est-il possible que les mêmes responsables politiques présents qui avaient signé ce mémorandum, ont-ils oublié son existence et le contenu de leurs demandes ?

Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes est-on tenté de conclure, mais à ce jeu, personne n’en sortira gagnant.

Laisser un commentaire