A la UneInternationalPolitique

Les attentes légitimes d’Ali Bongo à Paris

Ecouter cet article

Alors que s’ouvrira dans quelques heures à Paris un sommet visant à trouver de nouveaux mécanismes de financement de la lutte contre le réchauffement climatique, Ali Bongo Ondimba s’est entretenu hier mercredi 21 juin avec Emmanuel Macron, et a manifesté à son homologue,sa volonté de voir le Gabon obtenir plus d’accompagnement de la part des pays industrialisés pour les efforts consentis depuis plusieurs années en termes de préservation de l’environnement.

Ali Bongo, qui prendra une part active lors de ce sommet prévu s’étendre durant 48 heures, entend militer premièrement pour la cause de son pays. Il dit attendre plus de considération de la part des pays industrialisés pour les efforts consentis depuis plusieurs années par le Gabon en termes de préservation de l’environnement. «Les pays qui, comme le Gabon, contribuent de façon importante à la lutte contre le réchauffement climatique doivent être plus accompagnés», a-t-il martelé sur son compte Twitter au sortir de son entretien à l’Élysée.

Programmé dans l’ordre protocolaire à la suite du Président Tchadien Mahamat Idriss Deby, Ali Bongo a eu un échange de haute importance ce mercredi 21 juin en après-midi avec son homologue français, à l’Élysée. Un échange que le président gabonais a jugé «très chaleureux et constructif» alors que s’ouvre ce jeudi 22 juin le sommet de Paris consacré à la recherche d’un nouveau pacte financier mondial en vue de mieux aider les pays les plus vulnérables à lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Ensemble, le chef de l’État dit être tombé sur plusieurs points d’accord, d’autant que les deux dirigeants avaient coorganisé en mars dernier à Libreville le One Forest Summit et partagent «la même ambition pour la Planète».

Laisser un commentaire