Le Croustillant

Mike Steeve Jocktane : l’apocalypse d’un loup aux abois

Ecouter cet article

Homme de Dieu ? Qui es-tu réellement ? Es-tu sincèrement en parfaite harmonie avec ta conscience ?

Depuis un moment, votre canard Gabon Telegraph se pose ces questions concernant le pasteur Mike Steeve Jocktane de l’église Christ révélé aux nations (CRN). Il en est de même de nombreux internautes qui observent les agissements de ce « serviteur du créateur ».

Une chose est certaine : le déracinement pour l’être humain est une frustration qui, d’une manière ou d’une autre, atrophie son âme. Et c’est le moins que l’on puisse dire concernant le leader de CRN.

Mike Steeve Jocktane est un bongoïste pur sang, qui a grandi dans les arcanes du pouvoir. Il a viré dans l’opposition après la perte de nombreux avantages  dont il jouissait gracieusement.

En effet, celui qui revendiquait une certaine filiation avec feu Omar Bongo Ondimba – cela reste à prouver – a été catapulté conseillé spécial du président de la République chargé des affaires confessionnelles, avec rang et prérogatives de ministre d’État. Après la mort du vieux, ne jouissant plus de ces avantages, le prêcheur s’est soudainement aperçu que le pays est depuis longtemps mal géré.

Il claque alors la porte de la majorité présidentielle pour s’allier à André Mba Obame, dans un premier temps. Ce nouveau positionnement aurait pu étonner, mais tout le monde sait que « les personnes qui ont les mêmes inclinations se recherchent mutuellement ».

Et puis, par la suite, il décide de se positionner lui-même comme prétendant au fauteuil suprême. Il compte sur le soutien de ses pairs pour y parvenir.

Ainsi organisera-t-il, en 2020, une rencontre en pleine année covid à l’église Bethsaïda, au cours de laquelle il espérait un adoubement en se présentant comme le candidat divin. Mais l’initiative se solde par un échec cuisant. Il ne fait aucun doute que ses confrères, comme piqués par la malice d’un bon mot, avaient bien flairé le subterfuge.

Au fil des années, Mike Steeve Jocktane se révèle plutôt comme « un sulfureux envoyé de Dieu pour servir son peuple ». Légitimant la maxime selon laquelle « Satan revêt toutes les formes quand il rôde. Mais dès qu’il est vaincu, il réapparaît dans toute sa laideur ».

L’on en veut pour preuve les frasques de Mike Steeve Jocktane au sein de son église où il ne trompe pas sa femme, mais se trompe de femmes. Leader dans l’église mais aussi dans la chambre, MJ Bachelor de CRN en a fait les frais à Plein-Ciel où, sortant d’une partie de plaisir chez une conquête, il avait été agressé par des inconnus.

Si la Bible n’interdit pas à un prêcheur de la parole divine de mener des activités politiques, elle s’oppose cependant à toutes pratiques tendant à s’engraisser sur le dos des personnes en détresse spirituelle. Parce que, ce que l’on sait de lui, c’est qu’il n’hésite pas à exiger auprès de ses fidèles des dîmes spéciales et autres contributions financières. Ce, afin de financer ses différents voyages à l’intérieur et à l’extérieur du pays qu’il dénomme « tournées politiques », mais qui sont en réalité des voyages touristiques et érotiques.

Au demeurant, il est honteux de découvrir que sous la soutane, se cache un personnage à la moralité douteuse, indigne de parler au nom du créateur et de ses créatures. Heureusement que le peuple gabonais a bien conscience que « l’on a beau dissimulé ses excréments dans l’eau, ils remontent toujours à la surface ».

Privé de repères, l’homme semble vivre une période apocalyptique digne d’une souris chassé d’un sac d’arachide.

Laisser un commentaire