A la UneFaits divers

Mort de Dina: 5 personnes arrêtées par les autorités turques.

Ecouter cet article

Le tribunal de Karabük a ordonné les arrestations de cinq personnes. Soit trois turcs et deux ressortissants étrangers. Des interpellations qui font suite à l’assassinat de Dina, jeune gabonaise, étudiante retrouvée morte dans une rivière près de l’université, rapporte Radio France Internationale (RFI).

Les langues semblent se délier et la justice semble au forceps faire son travail. Sous pression, le tribunal de Karabük a fait arrêter 5 personnes, alors même que le premier rapport d’autopsie faisait état d’une mort par noyade.

La pression est montée d’un ton, entre celle exercée par les autorités gabonaises qui ont réfuté la thèse de la noyade et celle exercée par les communautés noires un peu partout qui dénoncent un crime raciste, la justice turque n’a pas eu d’autre choix que d’accélérer l’enquête.

La presse a d’ailleurs publié une vidéo extrait des caméras de surveillance, montrant la jeune fille peu avant sa mort, en train de courir essayant d’échapper à ses bourreaux.

L’agence de presse DHA, citant des sources proches du dossier, affirme que les policiers ont retrouvé dans le téléphone de la jeune femme des preuves de harcèlement sexuel. En l’occurrence, des messages d’une ou de personnes qui devaient, en principe, aider l’étudiante à envoyer un ancien téléphone au Gabon.

Bien que les identités des personnes interpellées n’ont pas été dévoilées. un diplomate de l’ambassade pointait déjà du doigt deux employés de la poste de Karabük qui auraient harcelé la jeune femme, et évoquant la thèse d’un assassinat.

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire