Faits divers

Oyem : le prédateur sexuel séropositif aurait fait plusieurs victimes

Ecouter cet article

Il faudrait probablement attendre le jour de son procès pour en connaître le nombre exact. Pour l’heure, des sources concordantes assurent que Éric Théodore Ndong Ondo (48 ans) fait plusieurs victimes, aussi bien à Oyem que dans d’autres localités de la province du Woleu-Ntem.

La dernière proie de ce prédateur sexuel est L.M.M, une petite gabonaise de 15 ans qui a perdu sa virginité en cédant à ses avances. Un bourreau séropositif malheureusement.

L’idylle entre Éric Théodore Ndong Ondo et la petite fille a été découverte la semaine dernière, après que les parents de L.M.M aient constaté sa disparition de la maison.

S’étant mis à sa recherche, les mêmes parents vont la retrouver sur la route conduisant au quartier Adzougou. Questionnée, elle aurait avoué qu’elle était chez « tonton Éric ».

Mais ce dernier va d’abord tout nier en bloc. Puis, entendu cette fois à la police, il passe aux aveux.

En fait, Éric Théodore Ndong Ondo a eu, à plusieurs reprises, des rapports sexuels avec la mineure. Pour en avoir le cœur net, les parents de la petite fille chez un gynécologue pour des examens.

À Oyem, personne n’ignore donc le statut sérologique de cet agent municipal. C’est un séropositif qui refuse de prendre ses médicaments.

Immédiatement, la famille de L.M.M dépose une plainte au niveau du commissariat de police d’Oyem. Lors de l’enquête préliminaire, « tonton Éric » confirme avoir eu plusieurs fois des rapports sexuels avec la gamine de 15 ans.

Déféré devant le parquet d’Oyem, puis auditionné par un magistrat instructeur, le délinquant sexuel a été inculpé pour mise en danger de la vie d’autrui et viol sur mineur de moins de 15 ans. Actuellement, il séjourne à la prison centrale du Peloton où il attend d’être jugé.

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire