Économie

Patronat : la CPG devient la FEG

Ecouter cet article

Depuis sa prise de fonctions en août dernier à la tête de la confédération patronale gabonaise (CPG), Henri-Claude Oyima ne cesse d’apporter des mutations. S’il a multiplié les audiences chez le président de la République, Ali Bongo Ondimba et chez le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, ce dernier vient d’annoncer une nouvelle mutation.

Lors d’une assemblée générale extraordinaire qu’il a présidé ce jour à l’hôtel Radisson Blu, le PDG du groupe bancaire BGFIBANK a annoncé la fin de la Confédération patronale gabonaise (CPG), qui devient la Fédération des entreprises du Gabon (FEG).

En clair, cette mutation tient compte du nouveau dynamisme que les patrons d’entreprises veulent impulser à cette organisation qui semblait s’essouffler depuis quelques années.

« L’appellation de patron des patrons me gêne un peu », a déclaré M. Oyima qui a précisé que la FEG n’est pas une affaire des patrons mais des entreprises, renseignent nos confrères de Gabonactu.

Pour mémoire, c’est pour la 3ème fois que cette organisation change de nom. Créée le 4 septembre 1959 sous l’appellation d’Union interprofessionnelle du Gabon, l’organisation a ensuite été rebaptisée CPG avant de devenir FEG. Elle regroupe les plus grandes entreprises gabonaises. Ces entreprises contribuent à 80% au PIB du Gabon. Elles affirment créer 90% des emplois du secteur privé formel et légaliste.

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire