A la UneSociété

PCR de Nzong-Bikélé : 400 maisons livrées en décembre prochain

Le ministre des TP lors de la rencontre avec les entreprises concernées. @DR

GT 31 août 2022 – Le Plan complet de relogement (PCR) de Nzong-Bikélé devrait connaître une avancée plus significative eu égard à la livraison prévue dans les quatre prochains mois, de quatre centaines de maison.

Hier, mardi 30 août 2022, à l’issue de la réunion technique avec le ministre des Travaux publics, Léon Armel Bounda Balonzi, le chef de mission du Laboratoire national du bâtiment des travaux publics du Gabon (LNBTPG), José Dupont Kong-Ndes, a évoqué « l’objectif de pouvoir livrer 400 logements d’ici la fin de l’année en cours, dès qu’on reprend les travaux ».

Cette reprise se fera dans une semaine, a annoncé Rodrigue Landry Ngowet, coordonnateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux (UCET), structure étatique en charge de la gestion du PCR de Nzong-Bikélé. Assurant que « toutes les conditions sont réunies aujourd’hui pour la relance et la bonne exécution de ce projet en arrêt depuis 2016 ».

Il importe de rappeler que le Plan complet de relogement de Nzong-Bikélé est un projet de réinstallation des personnes impactées par l’aménagement des bassins versants de Terre Nouvelle, Lowé-IAI et Gué-Gué. Il englobe 1070 maisons et des équipements collectifs tels que les voiries, un établissement secondaire, l’adduction d’eau, l’électrification, un dispensaire, un plateau sportif et une école primaire.

Financé par la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), à hauteur de 60 milliards de FCFA, il est arrêté depuis 6 ans en raison d’un certain nombre d’aléas, alors que, dans sa globalité, il était à 70% d’exécution. Avec cependant des niveaux d’avancement de 96% pour certaines entreprises, selon Rodrigue Landry Ngowet.

Aujourd’hui, il est question de finir le projet courant juin-juillet. La voie d’accès au site étant actuellement en chantier, dans le cadre de la deuxième phase des voiries prioritaires du Grand Libreville.

L’achèvement complet de ce projet devrait accélérer celui lié à l’aménagement des trois bassins versants cités plus haut.

Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire