A la UneÉconomie

Pétrole : les lots de brut prévus cette année seront transmis à la Sogara

Ecouter cet article

Mercredi dernier au siège de son département, le ministre du Pétrole et du Gaz, Vincent de Paul Massassa, a eu une réunion de travail avec les producteurs pétroliers, entendu les fournisseurs de brut de pétrole. Dans cette logique, il s’agissait pour lui d’inviter chaque partie prenante de la chaîne à s’impliquer davantage pour que la société gabonaise de raffinage (Sogara) soit ravitaillée de façon régulière en brut.

En raison de la dette de la Sogara qui produit du fuel, du bitume, du gasoil, de l’essence, du kérosène et d’autres hydrocarbures comme le pétrole lampant et le gaz liquéfié, le ministre a tenu à rassurer l’ensemble des majors quant au respect des engagements du gouvernement auprès de ces derniers

« Nous avons dû regarder les questions liées au marché intérieur, des mises à disposition des lots de pétrole brut qui sont opérées par les différentes sociétés sur la place vis-à-vis de l’État gabonais pour lesquels le bénéficiaire se trouve être Sogara. Nous avons également évoqué la possibilité de ce que derrière ces lots, lorsqu’ils sont mis à disposition, il y a un paiement qui doit se faire. Et aujourd’hui, pour les conditions d’établissement de la dette, tout comme des échanges, le paiement nécessitait que nous discutons, afin que Sograra puisse continuer de fonctionner », a souligné le membre du gouvernement.

De son côté, Adrien Broche, directeur général de Perenco a indiqué que « des pistes de solutions ont été évoquées pour résoudre la dette que la Sogara à envers les différents producteurs de pétrole, on va se réunir avec l’ensemble des producteurs et des équipes de la direction générale des hydrocarbures dans les prochains jours et je suis convaincu qu’une solution sera trouvée dans les plus brefs délai pour continuer à alimenter la Sogara ».

 

 

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire