Politique

Pierre André Kombila : le comeback d’un opposant moribond

Ecouter cet article

On ne l’avait plus entendu depuis 6 ans et, soudainement, le voilà qui refait surface. Pierre André Kombila, président du Rassemblement national des bûcherons(RNB), est sorti de sa « presque retraite politique » et souhaite mobiliser ses militants, du moins ce qu’il en reste pour préparer les élections générales de 2023.

Le premier cardiologue gabonais, aujourd’hui à la retraite, s’est entretenu avec les populations du quartier Kinguélé, dans le troisième arrondissement de la commune de Libreville. Selon lui, « ce n’est que la démocratie qui peut remettre le pays dans la souveraineté ».

Voilà donc un autre donneur de leçons qui choisit mal son moment. L’opposant évoque insidieusement un manque de démocratie dans le pays, à l’heure même où se tient une concertation politique entre l’opposition et la majorité. Concertation au cours de laquelle, sans langue de bois et surtout dans un climat sain, se tiennent des échanges en vue d’améliorer le code électoral.

Figure emblématique de la politique gabonaise dans les années 1990, Pierre-André Kombila motive son retour d’hibernation, 6 ans après, par sa volonté de jouer un rôle essentiel dans la tenue des prochaines joutes électorales. Sauf qu’après six années de mutisme, il convient de s’interroger sur ce que sont devenus les militants de cette formation politique.

Jean Marc Azizet

Laisser un commentaire