A la UnePolitique

Présidentielle 2023 : la déclaration de candidature de Barro Chambrier barrée par la démonstration de force d’Ali Bongo à Nkok

Ecouter cet article

A quelques semaines du début de la campagne présidentielle que le Gabon va abriter en août 2023, les déclarations de candidature se succèdent mais sans la même intensité et la même ferveur. Pour preuve, Ali Bongo, candidat à sa propre succession, a cristallisé l’attention la journée dominicale du 9 juillet par sa déclaration de candidature à forte portée historique. Au même moment, les militants du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM)réunis, dans le cadre de leur second congrès extraordinaire, ont unanimement jeté leur dévolu sur le président de leur parti, Alexandre Barro Chambrier, comme candidat à la magistrature suprême.

Pourtant, cette déclaration de candidature de cet ancien membre du Parti présidentiel, a été presqu’anecdotique au regard du peu d’engouement que cela a suscité, que ce soit en terme de mobilisation de personnes ou de connexion sur les réseaux sociaux.

Entre discours creux, arguments vides et affirmations à contresens, cette cérémonie d’investiture a ressemblé à un procès des activités du Président Ali Bongo,car tout semblait tourner autour de sa personne. Bien dommage, alors qu’aujourd’hui les gabonais attendent de l’opposition d’être une véritable force de proposition et un contrepoids de l’action gouvernementale afin d’aider notre pays à avancer.

Alexandre Barro Chambrier candidat, pour quels objectifs ?

Laisser un commentaire