Le Croustillant

Présidentielle 2023:Les trompeurs du peuple sont nombreux

Ecouter cet article

Dans quelques mois le peuple gabonais sera appelé aux urnes pour élire son nouveau Président de la République.Un exercice qui ne s’annonce certainement pas facile comme c’est toujours le cas d’ailleurs,au regard de la multitude des candidats auxquels Ali Bongo sera confronté. Parmi eux, ceux venus pour distraire le peuple.

Le compte à rebours est lancé, à l’horizon nous apercevons l’élection présidentielle. Dans la cour, les agitations sont au rendez-vous car plusieurs sortent de leurs tanières. Pendant ce temps, le roi dans son coin observe et attend le moment propice pour s’exprimer; un exercice dont il a la maîtrise. Sur la place il y’a ceux qui s’agitent avec pour ambition de distraire le peuple. Vous l’avez certainement compris, nous parlons bien ici des candidats à la prochaine élection présidentielle.

Au fur et à mesure que les mois s’achèvent et que l’élection approche, plusieurs candidats déclarés sillonnent les quartiers, les villes etc…pour s’entretenir avec les populations. Parmi eux, ceux qui n’apportent et ne présentent aucun projet de société sérieux. Leurs discours vides de sens montrent à suffisance qu’ils n’ont aucune réelle ambition pour le pays. Ceux-là on les appelle « les candidats de la distraction ». Des personnes qui peinent à se convaincre elles-mêmes et qui sont là uniquement pour distraire, diversement la population et apporter la confusion. Elles-mêmes ne sont pas convaincues de pouvoir remporter l’élection présidentielle.

Ces candidats vous les connaissez, pas besoin de les citer. Ils sont devenus pour certains des spécialistes dans le dénigrement, la diffamation, la critique non constructive, on aurait dit que c’est en cela que se résume leurs projets de sociétés. D’autres se prennent pour des  » héros de la nation », sans oublier celui qui se considère comme étant le  » Nelson Mandela du Gabon ». De la pure distraction. Ce sont ces mêmes candidats qui à quelques jours de la tenue du scrutin vont appeler à une candidature unique de l’opposition et, en cas d’échec au profit du candidat investi par le parti au pouvoir, vont inciter le peuple à la révolte. Loin d’être des prophètes mais c’est ce qui pourrait bien être le scénario.

Ces  » candidats de la distraction » doivent comprendre que le peuple n’a pas besoin de ce genre de leaders qui parlent pour ne rien dire. Il a plutôt besoin de celui-là qui parle peu et pose des actes concrets, qui pense au développement du pays et à l’épanouissement de la population. Pour l’heure il n’y en a qu’un seul qui est connu de tous.

Laisser un commentaire