Société

Protection sociale : 749 enfants en règles et assurés à la Cnamgs

Ecouter cet article

Pour répondre à la problématique des enfants apatrides, le président de la République, Ali Bongo Ondimba a instruit le gouvernement le 10 mai dernier de mettre sur pied, un programme conjoint Citoyenneté et Protection Sociale.

Dans cette logique, le gouvernement a pris des mesures urgentes pour l’accès des enfants à la citoyenneté avec notamment le rallongement du délai légal de déclaration de naissance dans le nouveau Code Civil qui est passé de trois (3) jours à quinze (15) jours en zone urbaine et à trente (30) jours en zone rurale.

En clair, ce sont 749 enfants de la commune de Ntoum et du Komo Mondah qui, à travers ce programme conjoint, entreront en possession de leur acte de naissance et se feront enrôler à la CNAMGS.

« ces enfants, parce que ne possédant aucun document officiel, du fait de défaut d’enregistrement de leur naissance pour des raisons diverses, sont victimes de nombreuses discriminations, notamment, le refus d’accès aux soins de santé et à l’éducation. Ainsi, sans existence juridique, ces enfants se retrouvent exclus des opportunités économiques et sociales offertes par l’État à ses populations », a souligné Jean Noël Biyogo Obame, le directeur de cabinet du ministre de la Santé et des Affaires sociales.

 

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire