Sports

Qatar 2022/Cameroun-Suisse : Breel-Donald Embolo, un « mercenaire » au coeur du dilemme

Ecouter cet article

Le Cameroun a raté son entrée en matière au Mondial de football Qatar 2022, face à une équipe suisse pourtant prenable. Les Lions ont été domptés par la Nati (0-1).

S’il reste encore deux jokers aux pays à six phases finales de Coupe du monde, un homme a cependant été au cœur du dilemme au cours de cette rencontre. Il s’agit de Breel-Donald Embolo.

Auteur de l’unique réalisation qu’il n’a d’ailleurs pas célébrée, l’attaquant helvète de l’AS Monaco est d’origine camerounaise. Il est, en effet, né le 14 février 1997 à Yaoundé.

C’est à l’âge de 6 ans qu’il quitte son pays natal en direction du Vieux Continent. Il a donc grandi en Suisse, précisément à Bâle.

En 2014, il obtient son passeport suisse. C’est le début de son aventure avec la Nati.

En effet, bien que revenant souvent au Cameroun, Breel-Donald Embolo, après avoir longtemps hésité, a finalement choisi la Suisse.

Ainsi, sera-t-il tour à tour enrôlé chez les U16, U20 et les Espoirs. Avant d’intégrer, en 2015, l’équipe fanion avec laquelle il totalise désormais 60 sélection et 12 buts. « J’avais eu la possibilité d’aller avec le Cameroun en Coupe du monde. J’avais 17-18 ans et j’ai repoussé le choix pendant 6-7 mois, la décision a été dure à prendre », lâchait-il à des confrères français après le tirage au sort de la phase finale de cette compétition.

Le match d’aujourd’hui avait donc une saveur particulière pour lui. À la question de savoir comment il se comporterait s’il venait à marquer, sa réponse prévoyait déjà le scénario du jour : « C’est sûr, je ne vais pas célébrer. »

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire