Le Croustillant

Quand Pierre-Claver Maganga Moussavou fait dans l’abus de pouvoir

Ecouter cet article

Membre de l’opposition gabonaise, plusieurs fois candidat malheureux aux élections présidentielles au Gabon et récemment Vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou n’aura pas fini de s’illustrer dans la négativité.

Celui qui s’autoproclame déjà vainqueur de la prochaine élection présidentielle et par ailleurs président de la République si l’on s’en tient à ses propos avancés lors de ses sorties médiatiques qu’il multiplie depuis quelques mois déjà, est certainement entrain de montrer l’exemple du président qu’il serait. Un Chef qui jouit de ses pouvoirs pour être au dessus de la loi.Bref ce n’était qu’une parenthèse mais qui traduit parfaitement la réalité du comportement de Pierre-Claver actuellement. Ce dernier n’hésite pas à se servir de son titre d’ancien Vice-président pour obtenir ce qu’il veut, quitte à contraindre les agents en service dans certaines administrations à être des hors la loi.

En, effet en date du 27/04/2022 dans une correspondance adressée au Ministre de l’économie, Pierre-Claver Maganga Moussavou sachant très bien que la loi interdit de faire un abattement sur la déclaration totale, va tout de même demander un abattement sur les frais de dédouanement de son véhicule de type Mercedes Benz arrivé au Port-d’Owendo au mois de Mars de la même année, des droits qui s’élevaient à 27718682fcfa selon ce dernier. En réponse à sa demande il recevra un non accord car au terme du contrôle différé effectué, des irrégularités vont être décelées parmi lesquelles,une fausse déclaration de valeur commise à l’aide de documents faux. Une infraction prévue par l’article 478 alinéa 3 du code des douanes et réprimée par l’article 469 du même texte.

Face à ce refus Pierre-Claver Maganga Moussavou va décider de se servir de son titre d’ancien Vice-président de la République et de leader politique pour proférer des menaces à l’endroit de ses interlocuteurs allant jusqu’à leur manquer de respect. Sous la pression et ne voulant certainement pas en faire un scandale ils finiront par lui accorder un abattement de 40% bien que cela soit interdit par la loi rappelons-le. Au regard de ces faits qui font de Pierre-Claver Maganga Moussavou un hors la loi on serait tenté de se demander, sont-ce avec de tels agissements qu’il compte gérer le pays ? Une chose est sûre si c’est le cas, avec Pierre-Claver Maganga Moussavou comme président de la République on est sûr que le Gabon sera un pays des hors la loi à l’exemple de la personne qu’il est.

 

Pauline N.
Plus de publications
La Rédaction
Plus de publications

Comments (1)

  1. Si tel est vraiment vrai, que l’on étale sur la place publique ce que tous ces dignitaires du pays font, à l’instar de PCMM. Comme ça, la République va être secouée. Bôlôôôô 🤔🤔🤔🤔

Laisser un commentaire