A la UneFaits divers

Six voleurs de câbles en cuivre interpellés par la PJ

Ecouter cet article

Les Gabonais Sosthène Edzo Oloui (36 ans), Steeve Ambonguila (33 ans), Daryl Ondo (20 ans), José Antonio Mignongo Boma (20 ans), Patrick Mintsa (32 ans) et le Camerounais Michel Tchameni (22 ans) sont aux mains de la Police judiciaire (PJ) depuis quelques jours. Depuis hier, pour les quatre derniers cités.

Les six individus ont été arrêtés pour avoir tenté de subtiliser plusieurs kilogrammes de câbles de cuivre à Libreville. Des équipements appartenant aux sociétés Moov Africa Gabon Telecom et Canal+, qu’elles installent pour offrir les services internet à leurs clients respectifs.

Selon les fins limiers, l’un des délinquants a été surpris en train de déconnecter un câble depuis le haut du poteau, en plein jour. Il n’a pu sauter pour éviter de se faire mal.

Le vol de câbles en cuivre est un phénomène qui semble s’enraciner au Gabon. Aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays, il ne se passe pas un mois sans que l’on ne parle d’une disparition de ce précieux matériel.

Le cuivre est utilisé pour la fabrication des bijoux, des outils, des sculptures et des lampes, entre autres. Pour les voleurs, il constituerait un moyen de gagner de l’argent assez rapidement avec les bijoutiers.

Pour obtenir cette matière, ils se déguisent en agents des entreprises cotées plus haut. Munis de tous leurs outils de travail, y compris les chasubles et un véhicule, ils peuvent opérer en toute confiance.

Une fois l’opération terminée, ils s’en vont tranquillement avec leur butin. Laissant derrière la clientèle de Moov Africa Gabon Telecom et Canal+ sans internet.

La semaine écoulée, 2500 abonnés de ce dernier opérateur ont même été privés de ce précieux service. Les six voleurs arrêtés ont justement été surpris à Acaé, par des abonnés qui ont maintes fois subi ce genre de désagréments.

Parmi ces délinquants, il y en a qui sont des fins connaisseurs du câblage. C’est le cas de Patrick Mintsa (technicien réseau) et Michel Tchameni (machinisme).

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire