Faits divers

Trafic de documents administratifs : De Nascimento jeté en prison

Ecouter cet article

En 2019, les services policiers et judiciaires ont démantelé un réseau de trafiquants de documents administratifs leur ayant permis de se faire délivrer des passeports gabonais. Parmi eux, des Libanais et des Maliens qui séjournent depuis lors à la prison centrale de Libreville.

A priori, cette rafle n’a pas suffi à décourager d’autres personnes mal intentionnées. Puisque un trafiquant présumé de ces documents vient à nouveau d’être interpellé par les éléments de la Direction générale des recherches (DGR).

Selon des sources concordantes, le mis en cause serait un homme d’origine centrafricaine, âgé d’une trentaine d’années et identifié comme étant Hermann Brandon De Nasciemiento.

L’intéressé, par cette pratique mafieuse, se serait établi des pièces d’état civil et d’identité gabonaises, au point de se faire désormais appeler Hermann Brandon Mbadinga et, ainsi, espérer trouver facilement un emploi, apprend-on.

Les pandores l’auraient pris en flagrant délit de détention de cachets administratifs, de diplômes, de passeports, de cassiers judiciaires et autres visas falsifiés. Des éléments quasiment indifférents par rapport aux vrais, selon les enquêteurs.

Tout laisse penser que Hermann Brandon De Nascimento a une parfaite maîtrise du numérique et de l’infographie. Outre les documents établis pour lui-même, le trentenaire en aurait également délivrer à des demandeurs soigneusement ciblés.

D’autres sources au niveau du tribunal font état d’une cagnotte d’au moins 3 millions de FCFA qu’il aurait empochée grâce à ce trafic. Il aurait déclaré aux enquêteurs qu’il s’y serait lancé bien malgré lui, face à un quotidien difficile, en dépit de ses études réussies au Gabon.

Père de deux enfants, il a été placé sous mandat de dépôt à la grande maison d’arrêt de la capitale gabonaise, après son audition par un magistrat instructeur.

 

Caroline Bivigou

Laisser un commentaire