Société

USTM : un imbroglio qui crée la panique au sein de la communauté universitaire

La rentrée académique à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) n’est pas encore effective que, déjà, des doutes viennent créer le trouble au sein de la communauté estudiantine. C’est à travers des publications sur différents canaux de communication que l’on a appris que plusieurs apprenants de cet établissement dorment à la belle étoile depuis dimanche 25 septembre dernier.

Une situation que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du Transfert des technologies entend résoudre dans les meilleurs délais. Pour en savoir d’avantage sur cet imbroglio, nous avons joint le secrétaire général dudit département ministériel.

« l’USTM est en travaux depuis le mois de mai dernier. Et pour cela, le ministre avait demandé au rectorat et au centre national des œuvres universitaire (Cnou) de renvoyer les étudiants à la maison, le temps de la fin des travaux. Ces travaux devaient se réaliser en 3 mois, d’après les assurances de la société en charge. À notre surprise, la société n’a pas effectué les travaux durant la période des vacances. Sachant que la rentrée des classes avait été annoncée pour le 19 septembre dernier, certains ont occupé les espaces sans qu’ils ne soient fin prêt », raconte Frédéric Tom Mambenga.

Avant d’ajouter que « nous avons réfléchi à un plan de relogement pour la rentrée qui a été reportée au 24 octobre prochain. Pour l’heure, nous avons 300 chambres déjà disponibles chez un particulier et un immeuble au centre-ville où on va installer une cité universitaire. Et nous sommes aussi en négociations avec le centre multisectoriel de Mvengue pour reloger certains apprenants». Non sans se plaindre d’une « sorte de manipulation qui serait entretenue »

 

Jean Marc Azizet
Plus de publications

Laisser un commentaire