A la UneÉconomie

Voiries urbaines : la deuxième phase des travaux livrée au plus tard en juin 2023

Ecouter cet article

Mandaté par le chef du département, Toussaint Nkouma Emane, empêché, le secrétaire général du ministère des Travaux publics, de l’Équipement et des Infrastructures, Pierre Ybimba Mounanga, était ce matin sur les chantiers de la deuxième phase du programme prioritaire de réhabilitation et d’aménagement des voiries urbaines du Grand Libreville. Notamment dans la commune d’Owendo où il était accompagné des techniciens dudit ministère.

Une descente de terrain opportune, dans la mesure où elle a permis de se faire une idée précise de l’évolution de l’ensemble des travaux exécutés et contrôlés exclusivement par les entreprises gabonaises, dans le cadre du plan d’accélération de la transformation (PAT).

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’exécution de certains chantiers insatisfait en raison de leur faible niveau d’avancement. Une situation imputable, selon les responsables des entreprises concernées, aux fortes pluies que l’on a enregistrées ces trois derniers mois.

En revanche, d’autres marchés évoluent à un rythme satisfaisant. Avec la pose des pavés qui a bien commencé sur la section routière carrefour Rougier-Igoumié.

Il faut rappeler que les travaux en cours d’exécution rentrent dans le cadre d’un ambitieux programme visant l’amélioration des conditions de circulation, non seulement dans les quatre communes (Libreville, Ntoum, Owendo et Akanda) qui composent le Grand Libreville, mais aussi dans d’autres grandes villes à l’intérieur du pays.

Lors de son adresse à la nation prononcée le 16 août dernier, le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, satisfait de la mise en œuvre de la première phase de ce programme prioritaire, avait annoncé la mobilisation de ressources supplémentaires pour réaliser de nouveaux tronçons, tant dans la capitale gabonaise qu’à l’intérieur du pays.

Les travaux de cette deuxième phase vont se dérouler, au pire des cas, jusqu’au mois de juin 2023, a-t-on appris. Certains tronçons seront exécutés en béton bitumineux et, pour d’autres, en pavés.

Des axes importants et stratégiques, comme carrefour OPT-Igoumié, Bikélé-Nzong, Cap Estérias figurent dans ce programme qui couvre un linéaire global de 130 Km, dont plus de 40 Km actuellement en travaux.

 

Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire