A la UneSociété

Vol à répétition des compteurs d’eau et d’électricité dans le Grand Libreville, les agents de la SEEG pointés du doigt

Ecouter cet article

C’est un fait de plus en plus récurrent dans plusieurs quartiers de la capitale gabonaise. Les vols à répétition des compteurs d’eau et d’électricité contraignent les victimes à pointer du doigt aux agents de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon.

Partant de Bizango raille en passant par le Pk7 au lieu dit terre-nouvelle pour le quartier Ça m’étonne dans la commune d’Owendo, le constat est quasiment le même. Nombreuses sont ces personnes qui sont souvent contraintes de constater à leur réveil la disparition de leurs compteurs d’eau et/ou d’électricité. Un fait de plus en plus inquiétant qui pousse la majorité des victimes à penser que ces vols sont le fruit de certains agents de la SEEG. »Qui peut venir enlever un compteur dans la nuit pendant que les gens dorment si ce n’est une personne qui s’y connait bien. Les compteurs ont des numéros et des noms, mais quand nos compteurs disparaissent et qu’on va se plaindre on ne retrouve pas nos références là-bas. », s’est indigné une victime interrogée au quartier PK7-terre nouvelle.

« Actuellement pour avoir un compteur d’eau ou d’électricité, c’est vraiment compliqué. Tu fais la demande on te fait patienter plusieurs mois avant de te livrer et là même c’est quand tu as de la chance car à d’autres on dit clairement qu’il n’y a pas. Avec cela on comprend pourquoi ils volent les compteurs, certainement pour les revendre. », a renchéri une autre personne.

Rien qu’au PK7-terre nouvelle, ce sont plus de 20 compteurs d’eau et d’électricité qui ont déjà été dérobés depuis le début de cette année, selon les faits reportés par une des victimes interrogée sur place. Cette récurrence des vols et les accusations faites à l’endroit de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon devrait contraindre les responsables de cette structure à réagir afin d’apporter des éclaircissements à la pollution qui l’incrimine certainement à tort.

Laisser un commentaire