Économie

Lutte contre la faim et la malnutrition : la BAD émet une obligation thématique de 50 milliards de FCFA

La sécurité alimentaire continue de préoccuper l’Afrique. Tout comme ses institutions de financement qui œuvrent à la mobilisation des moyens pour trouver des solutions à cette problématique.Parmi ces institutions, il y a la Banque africaine de développement (BAD).

L’établissement dédié à la promotion du développement économique et social de notre continent rapporte, sur son site web, qu’elle a émis une nouvelle obligation thématique de 100 millions de dollars (environ 50 milliards de FCFA) intitulée « Nourrir l’Afrique ». D’une maturité de 7 ans, l’obligation en question arrive à échéance en septembre 2029.

Destinée à l’une de ses cinq grandes priorités opérationnelles, elle a été arrangée par Citigroup Global Markets Limited et vendue sous forme de placement privé à un seul investisseur japonais, Norinchukin Bank. Ce dernier soutenant les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de la foresterie.

À travers cet investissement, le bailleur nippon entend soutenir les initiatives de la BAD et aider à rendre la production alimentaire en Afrique plus importante.

Il importe de noter que par la présente obligation thématique, la BAD entend consacrer un montant égal au produit net de l’émission à des projets ayant pour finalité de faire avancer cette priorité stratégique, conformément à sa politique de prêts. Cela, dans l’objectif de réduire la pauvreté dans le continent, éradiquer la faim et la malnutrition, faire de l’Afrique un exportateur net (à l’horizon 2025) de denrées alimentaires et la porter au sommet des chaînes de valeur orientées vers l’exportation dans lesquelles elle possède un avantage comparatif.

 

 

Caroline Bivigou
Plus de publications

Laisser un commentaire